SOCIÉTÉ VAUDOISE DES PÊCHEURS EN RIVIÈRES

Plan de repeuplement

  Droits et devoirs de l'Etat



Le Plan de repeuplement (PR) établi par la Division Biodiversité et Paysage de la Direction générale de l'environnement, Département du Territoire et de l'Environnement (DTE) doit permettre au Canton de garantir une gestion intégrée des ressources et du patrimoine naturel de ses cours d'eau.

Si, durant de nombreuses années le PR consistait à immerger des quantités élevées de truitelles de provenances diverses dans les nombreux cours d'eau du canton, la diminution toujours plus grande du rendement de la pêche a poussé à la réflexion et à une autre conception du repeuplement. Ainsi, dès 2014 les quotas de rempoissonnement ont été diminués de 75% pour privilégier le frai naturel. Des chantiers de renaturation ont été planifiés et des crédits votés par le Grand Conseil à cet efet. Les résultats de ces changements ne seront pas perceptibles avant plusieurs années et des efforts importants devront encore être consentis, particulièrement pour garantir des débits nécessaires à la vie piscicole.

Un inventaire des cours d'eau a permis à l'Etat de définir lesquels pouvaient se passer de rempoissonnement parce que le frai naturel y était assez abondant. Des tronçons de cours d'eau ont été catégorisés pour recevoir des quantités définies d'alevins, de pré-estivaux, d'estivaux, de truitelles 1+ ou de truites de mesure. Ces tronçons totalisent 900 km !

La production et la mise à l'eau des poissons, dans le respect du PR, est confiée à la SVPR par une Convention qui la lie à l'Etat et qui définit les missions de la SVPR.